2022 une année bénie

“En effet, nous sommes l’œuvre de Dieu ; il nous a créés, unis avec Jésus Christ, pour que nous menions une vie riche en actions pleines de bonté, celles qu’il a préparées d’avance afin que nous les pratiquions.” Éphésiens 2.10




Par Nicolas FARELLY (président de la FEEBF)


Une très bonne année, une année bénie. Eh oui, en 2022, notre fédération sera en fête, car cette vieille dame souffle 100 bougies. Ce n’est pas banal! Plusieurs événements seront proposés tout au long de l’année, comme des webinaires sur différents sujets relatifs à notre histoire et notre identité, un concours artistique, et bien sûr notre congrès de l’Ascension, lors duquel nous marquerons le coup à travers une soirée anniversaire qui s’annonce des plus réjouissantes.


Quel chemin parcouru, en 100 ans d’existence… La FEEBF a traversé son lot d’épreuves, évidemment, mais le Seigneur a toujours été fidèle (et il le demeure!). Aujourd’hui encore, nous voulons donc aussi demeurer fidèles à notre vocation en tant que fédération. Celle-ci est d’ailleurs fort bien décrite dans le préambule des statuts de fédération, que je me plais à relire régulièrement:


“Toute Église baptiste est un organisme autonome qui ne relève que de lui-même et de Dieu. Toutefois, aucune Église n’ignore qu’elle est entourée d’Églises sœurs, fondées sur la même foi en Jésus-Christ, professant les mêmes principes ecclésiastiques, servant le même Dieu et que son devoir et son intérêt l’obligent à entretenir avec elles les relations les plus fraternelles. Aucune Église n’ignore non plus que l’union fait la force et qu’en s’associant avec ses sœurs, elle peut, de concert avec elles, entreprendre certaines œuvres importantes que, seule, elle serait incapable de mener à bien, en particulier une œuvre de mission intérieure. Enfin, aucune Église n’ignore qu’un devoir essentiel prescrit par l’Évangile est celui de l’entraide, ainsi que l’apôtre le rappelle lorsqu’il dit : “Portez les fardeaux les uns des autres, vous accomplirez ainsi la loi du Christ . Pour répondre à ce triple besoin de rapprochement fraternel, de collaboration et d’entraide, il a paru nécessaire aux Églises évangéliques baptistes de France de s’organiser en Fédération ; et puisque la clémence de Dieu le leur permet, de placer la Fédération sous l’égide de la loi. »

Tout est dit! Cette année encore, alors que nous sommes en fête, nous voulons rejeter tout recroquevillement sur soi, pour vivre pleinement ces dimensions fédératives de la fraternité, de la collaboration et de l’entraide. Mais plus encore, nous voulons discerner ensemble ce que Dieu attend de nous pour les 5, 10… 100 ans à venir! Quel est son projet pour notre fédération? Comment le servir et le glorifier en faisant oeuvre commune dans des domaine aussi divers et variés que l’évangélisation et le développement, la mission, la jeunesse, les vocations et la formation, l’entraide sociale, etc…? Dans tous ces domaines, Dieu a préparé le chemin, et Dieu nous attend.


Ainsi, si l’année 2022 se veut festive, elle sera aussi l’année d’un formidable défi: celui du discernement des voies que Dieu trace pour notre fédération. Pour relever ce défis, je voudrais vous inviter à la prière (car quelles chances d’aboutir a ce discernement sans prière?).

” Tous reconnaissants pour la fidélité de Dieu, que celui-ci nous donne aussi de savoir entendre sa voix pour avancer d’un pas décidé, assuré et joyeux dans les actions bonnes qu’il a préparées d’avance pour nous – afin que nous les pratiquions! “


27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout